• De l'école à la maison à l'école d'ingénieur

    DE L'ECOLE A LA MAISON A L'ECOLE D'INGENIEUR

    Bonjour chers parents, chers enfants,

    J'ai passé par "l'école à la maison", avec des cours par correspondance et le suivi de mes parents, depuis le CP jusqu'à l'entrée en troisième. Nous étions une famille nombreuse et nous y avons tous passé, certains plus longtemps que d'autres. L'aînée est allée pour la premiére fois "à l'école" (dehors) en rentrant en Prépa. Il est vrai que nous avons tous eu des petits problèmes d'intégration, d'autant plus que de nos jours, on ne fait pas de cadeaux à ceux qui sont différents de par leur origine scolaire et ou leur comportement ... plutôt innocent voire naïf des mauvaises blagues ou des violences, en ce qui nous concerne. Ce qui justifie entre autres le choix de faire l'école à la maison, c'est cette mise à l'écart des agressions inutiles. A l'entrée dans le cycle extérieur, nous avons eu à nous battre moralement pour nous faire accepter et respecter. Mais même si nous avons quelque peu "souffert" de cette confrontation plutôt pénible avec les jeunes de l'extérieur, cela nous a permis de développer en nous-même une énergie exceptionnelle qui devrait se trouver dans tous les êtres et dont souvent nous ne sommes pas conscients. Aujourd'hui, je suis fière d'appuyer
    l'expérience de l'école à la maison au profit d'un rapprochement parents-enfants devenu, je pense, important dans une époque où l'individualisme sépare, souvent et trop tôt, les membres d'une même famille.
    Je suis moi-même en école d'ingénieur, et ce passé me sert chaque jour. Le fait de travailler seule par exemple, surtout à partir du secondaire, m'a donné le goût aux études et m'a fait aimer ce que je faisais, m'a fait voir les choses de mes propres yeux et donc sans l'influence de la vision d'un enseignant ou d'un système. Une grande déviation subsiste : devant un problème ou devant un cours, je cherche toujours à approfondir les recherches et les tenants et aboutissants des ènigmes, jusqu'au maximum de mes capacités. Et c'est pourquoi je passe beaucoup plus de temps sur les exos que la plupart des autres étudiants. L'école à la maison m'a rendue perfectionniste, parce que j'avais tout mon temps pour fouiller les livres librement et m'instruire à fond sur des sujets qui me passionnaient. J'ai dû apprendre à ingurgiter des choses inintéressantes, ennuyeuses et parfois complètement inutiles. Le système éducatif se révèle là défectueux quant à la gestion des moyens intellectuels mis à disposition de milliers de cerveaux qui se contentent pour la plupart de s'y soumettre "bêtement"... et c'est dommage. Alors j'encourage vivement les parents à ne pas écarter cette chance unique dans le monde, de l'instruction à domicile légitimée par nos lois, et même à s'y lancer sans crainte, car les études deviennent un plaisir pour l'enfant si on sait les présenter de la bonne manière. Et il n'est pas question d'intelligence de l'enfant ou de compétences des parents, il est question de faire vibrer les sensibilités de l'enfant, puisque c'est d'abord par les sens que les enfants découvrent le monde qui les entoure. Il ne tient qu'à vous, responsables enseignants, que cette découverte ne soit pas superficielle ou dramatique mais une aventure dans laquelle les enfants sont les héros. Bon courage à toutes et à tous !

    Email de Pricila

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :