• Véro de la Réunion

    Bonjour,


     Je voudrais que ce soit un choix, et pour qu'il y ait choix, il me semble qu'il faut avoir vécu l'une et  
    l'autre des alternatives? Personnellement je ne pense pas qu'un enfant puisse choisir avant...9-10 ans au moins ? Il ne peut pas être conscient des enjeux, qui sont complexes, si jeune. Chez nous nous avons beaucoup discuté car j'étais réticente au départ (essentiellement car je n'avais pas envie de faire rater à mes enfants les jeux en grand groupe et les bricolages), nos enfants ont  entendu toutes ces discussions, mais il était évident qu'on ne leur demanderait pas leur avis formellement, je trouve que c'est leur mettre sur la tête une responsabilité hors de propos (ça serait différent si un enfant nous dit qu'il veut y aller, mais je ne pense pas que ça arrivera tout de suite!).
    Nous avons fait l'expérience cette année :
    Les grands (15, 13 et 10 ans) ont demandé à être sortis de l'école, ce que j'ai accepté, contre l'avis de leur père, j'y reviens plus bas.Coline, qui rentrait au CP cette année voulait aller à l'école. Je n'ai 
    pas voulu l'obliger à rester à la maison, bien que je n'en pensais pas moins...mais vu le scandale avec le père, je ne voulais pas en rajouter une couche.Elle y est donc, mais reviens dans un état de nerfs difficile à supporter pour tout le monde.C'est flagrant maintenant que nous avons eu un mois et demi de vacances (été austral), plus deux semaines où elle a été un peu malade. Elle est bien mieux dans ses baskets, plus stable émotionnellement, y a pas photo. A l'annonce du fait qu'elle allait devoir retourner à l'école lundi, elle est devenue...survoltée. Et n'arrête plus de provoquer ses frères, c'est incroyable le changement.Elle, de l'intérieur, ne peut pas voir tout ça, elle le vit, c'est tout.Quant à l'anticiper, je ne pense pas que ce soit dans ses capacités encore. Elle ne veut pas y retourner, elle le dit clairement...
    Mais voilà, on est en cours d'année, je ne me sens pas de forcer de nouveau la main à son père, devoir encore avoir une enquête sociale, expliquer les raisons, etc...je suis un peu fatiguée...et un peu 
    chikungunyée aussi LOL
    Je me demande ce qu'on va faire l'année prochaine. Puis, il y a aussi le papa, qui, pour l'instant, est sans doute loin de se douter de mes interrogations du moment, pfffff...Et je doute sérieusement
    qu'il comprenne mes motivations quand je lui en parlerai...j'espère être agréablement surprise, du moins pas complètement démoralisée! Voilà, pour le père, ben j'ai fini par en avoir marre de parler à un 
    mur et de me farcir tout le boulot désagréable : réveiller les enfants le matin, les entendre se plaindre, les voir traîner les pieds, y aller à reculons avec un sac de 12 kg sur le dos, écouter les plaintes à la 
    sortie et entendre toutes les aberrations de profs, et leurs lubies qu'ils passaient sur les enfants.
    Bref, cela faisait deux ans qu'on avait commencé à parler de cette déscolarisation, j'ai fini par dire oui aux enfants. Il m'accuse de les avoir manipulés, de les marginaliser, d'en faire des êtres associaux,  bref, il a peur pour ses enfants et pour l'instant ne change pas d'avis. Malgré la joie revenue dans la maison, des enfants qui travaillent, qui jouent, qui crééent, et qui voient leurs amis quand 
    ils en ont envie. Les schémas ont la vie dure, nous avons été bien formatés, ça c'est sûr!
    Bon, nous avons passé de sales moments, mais finalement cela se passe bien, les enfants grandissent et sont capables d'argumenter maintenant sur ce choix et de lui répondre si jamais il voulait les forcer à y 
    retourner. Ce qu'il espère et dit régulièrement. Il est possible que les garçons veuillent y retourner au niveau du lycée, mais pas question pour l'instant d'aller au collège.
    Ma fille aînée qui est en seconde est celle qui a le plus souffert de ce système et ne veut plus en entendre parler ! Elle aime être seule, ma foi, c'est son droit le plus absolu.
    EN tout cas, bon courage, tu t'engages sur un chemin bien passionnant!


    Véro de la Réunion

     





  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :